le Walk’hit de la semaine #1 – Fashion Week FW 19-20

La semaine de la mode parisienne est bel et bien terminée. En plus d’avoir vu fleurir de nouveaux créateurs, et d’avoir créé le show avec des décors spectaculaires, les maisons nous ont également offert des petites perles musicales. Retour sur les meilleurs sons de cette Fashion Week FW 19-20.

Dries van Noten, habitué à des mélodies poétiques et rétro, nous entraîne sur une mélodie expérimentale belge, du groupe classique/ jazz Daau. Ambiance classique également, avec piano en prime, chez Issey Miyake, où les notes Moaning of a wounded heart de Vladimir Sterzer se conjuguent magnifiquement aux plissés de Yoshiyuki Miyamae, le DA de la maison japonaise.

Jacquemus nous surprend avec une version instrumentale de Le monde ou rien de PNL ( dont le retour imminent avec un prochain clip est annoncé ) et finit avec des évocations tropicales, sur le joli Comme dans un rêve, de Seelenluft. Même registre chez Céline, où les silhouettes d’Hedi Slimane marchent sur J’ai un plan, chanson purement régressive aux allures adolescentes.

Chez Saint Laurent, Anthony Vaccarello reste sur une esthétique musicale futuriste en proposant Specter, qui colle parfaitement avec l’ADN dystopique de la collection.

Chanel a magnifiquement clôturé cette semaine de la mode en présentant la dernière collection designée par Karl Lagerfeld. Le défilé se déroule sur Spells, du compositeur allemand Nils Frahm, avant de se terminer sur Heroes. Le hit de David Bowie, qui avait déjà achevé le défilé Fendi, s’est également retrouvé à la fin du show Chanel, accompagnant la marche finale des mannequins, émus aux larmes.

Off-White oscille entre rap et latino pour présenter ses looks conceptuels ultra-novateurs, apportant une vraie ambiance chill sur le set. Chez Balmain, la jeune chanteuse Lvly a monopolisé toute l’attention avec une succession de plusieurs titres pop issus de son dernier album.

Nicholas Ghesquière a fait monter les BPM sur le show Louis Vuitton. Le défilé qui s’est tenu au Louvre (mais dans un décor recréant l’architecture du Centre Pompidou, le comble !), proposait des silhouettes riches en couleurs, imprimés et volumes, le tout sur les beats hyper entraînants de Mike Danis et Paisley Pink.

Chez Chloé, les mannequins défilaient fièrement dans des looks workwear et vintage, sous une mélodie house de Lane 8, le nouveau DJ en vogue venu de Denver. Ambiance vintage également chez Nina Ricci, avec un revival sixties. Chapeaux oversize et couleurs formica matchent à la perfection avec le tube Millie Small (malheureusement recouvert d’un piano et du bruit redondant de la mer). 

Enfin, chez Sacai, Chitose Abe surprend les guests en accompagnant ses silhouettes  (d’une justesse exceptionnelle, par ailleurs), de vieux tubes funk et disco. Ça groove sur le podium, et l’équation militaire+jacquard+Taana Gardner est parfaitement réussie !

Encore une fois, cette playlist édition FW 19-20 montre que les créateurs ont plus d’un tour dans leur sac. En plus de proposer des nouvelles collections chaque saison, ils lancent les nouvelles tendances musicales, et proposent une expérience artistique complète. 

présentation Ninon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.