Shadow&Ash, des vêtements inspirés par la street-culture

J’ai rencontré Clémence et Estelle lorsque le projet Walkat est né. Lorsqu’elle m’ont parlé de leur envie de se lancer dans un création de marque, et de designer elles-même leurs vêtements, j’ai tout de suite eu envie d’en savoir plus! Aujourd’hui, les filles nous racontent tout sur leur projet Shadow&Ash.

(n.p) Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

(c.d) Je m’appelle Clémence Debrueres, j’ai 24 ans et je viens de Paris. Cela fait plusieurs années maintenant que je conçois la mode sous toutes ses formes, du stylisme au modélisme ainsi que sa communication. 

(e.t) Moi c’est Estelle Thomas, j’ai 24 ans, et je suis originaire de Marseille. mes expériences sont principalement liées aux domaines du marketing, du management et de la communication. Passionnée par la mode depuis toujours, je suis montée sur Paris pour me spécialiser dans ce domaine et j’ai rejoint Clémence en 2017 sur le projet Shadow&Ash. 

walkat jeunes créateurs 3

Comment vous êtes-vous rencontré ? 

(e.t) Nous nous sommes rencontrées au sein de notre école Mode Estah à Paris, et nous avons travaillé ensemble pour la Maison Ventcouvert. C’est là-bas qu’une réelle amitié est née. 

C’est donc à l’école qu’est venu l’idée de Shadow and Ash ? 

(e.t) Shadow&Ash est né à la suite de plusieurs expériences professionnelles dans la mode, le branding, le design et la musique.
Chacune très sensible à l’esthétique, nous souhaitions réunir nos passions communes dans un seul et même projet. Passionnées d’art et de street-culture, c’est en observant les différentes forces artistiques de nos amis, pour la plupart dans l’ombre de leurs talents, que nous avons voulu mettre en lumière leurs œuvres, au plus grand nombre, par le biais de nos vêtements. 

C’est quoi l’ADN de votre marque? Et quels sont les produits forts? 

(c.d) Notre collection invite à réfléchir à notre place dans le monde qui nous entoure. Nous créons des pièces uniques à la fois chics et rebelles et notre univers tend entre raffinement et indolence, en se puisant d’inspirations multiples comme Paris, l’art ou encore l’architecture de nos banlieues actuelles. Les pièces et les coupes de notre collection sont un jumelage de diversité entre les sous-cultures urbaines, underground, et l’élégance parisienne.

(e.t) Dernièrement, notre travail porte davantage sur des coupes et des lignes inspirées du vestiaire des nineties. Un esprit rave couture que l’on retrouve avec des robes longues ou jupes courtes, des superpositions ou encore des combinaisons workwear. Nous venons jumeler et mixer ses pièces avec des tissus plus brut comme le cuir et le vinyle ainsi que des pièces vintage, créant un style hybride en référence à la diversité de l’art et aux sous-cultures underground née au coeur de la ville et de la rue. A travers notre collection, nous créons des concepts ou des univers visuels uniques. 

walkat jeunes créateurs 2

A qui sont destinés vos vêtements? 

(c.d) On cible surtout les personnes sensibles à l’art et à la street-culture. Des jeunes urbains, curieux et créatifs. 

En tant que jeunes stylistes, vous n’aviez pas envie d’acquérir davantage d’expérience en entreprise avant de créer votre marque? (Pourquoi avoir choisi l’entrepreneuriat si jeune ?)

(c.d) Non, on souhaitait réellement créer une marque à notre image, qui prône fièrement nos valeurs. C’est pour ça que nous avons décidé de créer notre propre collectif artistique, pour bouleverser les codes de la mode. 

 

shadow and ash walkat

Ça ne vous fait pas peur de vous lancer avec peu de moyens ? 

(e.t) Voici un autre challenge qui se présente, mais ça ne nous fait pas peur! Nous avons confiance en notre projet et en ses capacités. Ce côté financier est important, bien sûr, mais ne fait pas tout dans un projet. Nous avons eu déjà plusieurs retours positifs et encourageants concernant Shadow&Ash et cela nous conforte dans l’idée que rien n’est insurmontable. 

Comment arrivez-vous à gérer toutes les casquettes en même temps?

(e.t) Nous sommes plutôt complémentaires, que ce soit dans nos domaines de connaissances ou dans la vie en générale. Clémence s’occupe de la partie stylisme, confection de la collection et du design tandis que de mon côté je m’occupe de la partie marketing, commerciale ainsi que de la com. Bien sûr, on apprends tous les jours, c’est super enrichissant! Aucune journée ne se ressemble, c’est ça qui nous donne envie de continuer dans cette direction. 

walkat jeunes créateurs 1

Aviez-vous appris tout ça en école de mode ou êtes vous autodidactes sur certains points?
(c.d) Toutes ces connaissances, on les a acquises grâce à nos études, nos expériences professionnelles, mais aussi grâce au monde qui nous entoure. On aime vraiment découvrir et explorer des choses dont on ne savait rien auparavant. 

Aujourd’hui, où en est le projet et quels sont vos objectifs à court terme? 

(e.t) Shadow&Ash, c’est un peu comme notre enfant, chaque jour il grandit, ainsi on travaille sur une collection à l’image de nos valeurs et on cherche de nouveaux talents pour travailler avec nous. Organiser un défilé pour présenter cette collection aux yeux de tous serait un beau challenge! 

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite? 

(c.d) Que notre projet prenne vie, et qu’on réussisse sur le long terme à mettre en lumière le plus d’artistes possible, grâce à nos vêtements!

Les filles me montrent ensuite les pièces qu’elles ont dessiné pour la première collection. J’en profite pour faire quelques photos, dans leur atelier, même si elles tiennent à ce que la plupart des designs restent exclusifs jusqu’au lancement.

 

présentation Ninon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.